RETOUR


Cinq conseils avant d'acheter son logement neuf

par webmaster le 26-09-2015

Cinq conseils avant d’acheter son logement neuf

Par Direct Matin, publié le

Une réflexion doit être opérée rapidement concernant les adaptations que l’on souhaite mener dans le logement par rapport aux propositions de base du promoteur.[DAMIEN MEYER / AFP]

Un achat immobilier est toujours une décision lourde. C’est d’autant plus le cas quand le bien n’existe pas encore et qu’on l’acquiert sur plan.?Pour éviter les éventuelles déconvenues, il convient donc de pren­dre certaines précautions qui peuvent s’avérer très utiles.


  • Visiter le lieu et ses alentours

La première chose à faire avant tout achat est de visiter les alentours et d’y passer un peu de temps, afin de se rendre compte par soi-même de l’environnement réel du futur logement et de s’en imprégner. Il peut s’agir par exemple des commerces se trouvant dans le quartier, des établissements scolaires disponibles, ou même d’éventuelles nuisances, sonores par exemple. Cela permet également de s’assurer de la présence de transports en commun à proximité, ainsi qu’éventuellement des temps de trajets.


  • Choisir la personnalisation

Une réflexion doit être opérée rapidement concernant les adaptations que l’on souhaite mener dans le logement par rapport aux propositions de base du promoteur. Il s’agit par exemple de l’installation d’un placard supplémentaire, de mettre de la moquette à la place du parquet, ou encore d’aménager une douche à l’italienne.?Les constructeurs disposent en effet de grilles d’options avec des tarifs préétablis, et mieux vaut les consulter en amont. C’est aussi valable pour obtenir une place de parking.


  • Se renseigner sur le promoteur

Il peut être intéressant d’entrer en contact avec d’anciens clients du bâtisseur.?Ceux-ci pourront alors confirmer qu’il n’y a pas eu de complications ou de retards dans la livraison du bien. Par ailleurs, il est toujours bon de s’enquérir de la santé financière de l’entreprise, afin de s’assurer qu’elle ne fasse pas faillite avant la fin des travaux.?


  • Veiller aux délais de livraison

Les chantiers peuvent généralement prendre deux ou trois mois de retard.?Si la loi tolère les situations exceptionnelles, en revan­che, les intempéries, les ruptures de stock ou les désac­cords avec un fournisseur ne dépendent pas des responsabilités de l’acheteur.?C’est pour cette raison qu’il est important de négocier des indemnités de retard dès l’acquisition du bien. Il vaut mieux également réclamer une date de livraison précise.


  • Etre vigilant après la réception

L’acheteur dispose d’un délai d’un mois après la remise des clés pour se rendre compte des anomalies et les signaler à l’entrepreneur.?Celui-ci doit ensuite normalement effectuer les réparations avant l’expiration des délais légaux, soit dans les douze mois suivant l’emménagement.