RETOUR


Les femmes en cuisine ? Les chefs répondent

par webmaster le 11-03-2016


Accueil > Actualités > Restauration

Les femmes en cuisine ? Les chefs répondent


jeudi 10 mars 2016 18:15 - L'hôtellerie - restauration










Le concours de La Cuillère d'Or, entièrement réservé aux femmes, vient tout juste d'avoir lieu. Le jury était composé de professionnels de grand talent. l'ocasion d'avoir leur point de vue sur la place des femmes en cuisine.

© Th Vallier
Guillaume Gomez, Virginie Basselot, Philippe Urraca et Christian Millet.
Virginie Basselot, 1 étoile au Guide michelin depuis 2014, MOF 2015 : « Je participe au concours de la Cuillère d'Or pour encourager toutes les femmes passionnées par ce métier à ne pas se mettre de barrières, à réaliser la cuisine qu'elles souhaitent partager et qu'il est naturellement possible de devenir chef d'un établissement prestigieux, de participer aux plus beaux concours et surtout je les encourage à prendre confiance en elles. »

Laurent Delarbre, MOF 2004 : «Et oui Messieurs, les femmes sont bien présentes dans nos cuisines. Il est temps de leur rendre hommage et de démontrer, que cela plaise ou non, qu'elles sont bien là et que nous avons aussi à apprendre d'elles. »

 

Jean-François Girardin, MOF, vice Président de la société nationale des meilleurs ouvriers de France : « Au Ritz il y a  15 ans, l'effectif féminin était arrivé  à 10%, c'était déjà important, et nous avons vu changer les mentalités dans  les brigades en général. C'est bien  de voir que les femmes ont autant  de qualités d'organisation et le sens  du goût, je ne vois pas au travail  de différences à un haut niveau de qualité. Nous avons la chance d'avoir des femmes qui font un beau  parcours professionnel. Tout est  dans le relationnel et la compétence, et je me réjouis de voir de plus en plus de femmes dans les grandes brigades qui y apportent leur sensibilité, leur sens de l'organisation et du détail. »

Guillaume Gomez, MOF, Président des Cuisiniers de la République : « Pour ce qui est du temps présent, il est très bien que nous trouvions des femmes Chefs, en cuisine  et pâtissières. Elles ont une approche différente et ont une finesse presque une tendresse différente de celle des hommes. Elles apportent une vision particulière et cela se reconnaît  dans leurs plats. Et contrairement à ce que  des clichés pourraient véhiculer, les femmes sont très affirmées en cuisine et ont autant  de responsabilités dans les brigades que  les hommes. Nous sommes fiers au sein  des Cuisiniers de la République Française de compter parmi nous Marie-José Le Guen, chef du ministère de l'Outre-mer. »

Guy Legay, MOF : « Au cours de ma carrière de chef de cuisine, j'ai engagé quelques filles dans mes brigades, je n'ai qu'à me louer  de leurs services : ponctuelles, sérieuses, travail bien fait, la soif d'apprendre. Pour résumer, il serait souhaitable que beaucoup de cuisiniers prennent exemple sur ces femmes qui souvent surpassent les hommes dans les domaines  les plus délicats du travail de la cuisine… »

Philippe Mille, MOF 2011, chef du Parc des Crayères**, Reims : « Au sein de ma brigade, j'essaie d'intégrer le plus de femmes possible. J'aime leur force de caractère, et leur sensibilité.  Elles sont peu nombreuses, mais les choses évoluent petit à petit. Se faire  une place en cuisine en tant que femme est encore difficile aujourd'hui : celles qui persistent sont de vraies passionnées ! Elles ont un regard différent qui enrichit  le travail de toute la brigade. »

Bernard  Leprince, MOF 1996, Prix taittinger 1995, directeur recherche  & développement  Groupe Popy Chedeville : « L'univers de la cuisine est un univers principalement masculin, même si nous vivons dans une société moderne, il est temps que ces dames prennent une place dans nos univers, une place indispensable, avec leur savoir-faire, leur sensibilité  et leur approche si particulière de  la gastronomie. C'est à nous d'évoluer  et de prendre conscience de leur talent  et de ce qu'elles savent nous transmettre au quotidien. »

Christophe Raoux, MOF, intercontinental Paris Legrand, Paris : « C'est un honneur pour moi de faire partie  du jury d'un concours qui met en exergue  le savoir-faire féminin. En cuisine, les femmes savent allier caractère et douceur, et leur excellence reste bien trop souvent dans l'ombre. La Cuillère d'Or récompense ces femmes de  talent, et il était temps ! »



 En complément :
 Sabine Pendariès-Issaurat remporte le Trophée de La Cuillère d'Or