RETOUR


Vente des calendriers : attention aux arnaques

par webmaster le 06-12-2016

Vente des calendriers : attention aux arnaques

La saison de la vente des calendriers a commencé mais attention, tout le monde n'est pas habilité à les vendre et certains malfaiteurs en profitent pour commettre des cambriolages.

Attention aux malfaiteurs, les forces de l'ordre mettent en garde contre les arnaques. Sur leur page Facebook, la gendarmerie de Haute-Garonne prodigue des conseils face aux différentes arnaques concernant la vente des calendriers. Certaines personnes profitent de la saison pour commercialiser de faux calendriers afin de rentrer chez des riverains et les cambrioler.

Les autorités recommandent de ne pas ouvrir la porte à n'importe qui et de faire attention qu'il s'agisse bien du facteur habituel par exemple. Vous pouvez demander sa carte professionnelle en cas de doute, l'uniforme ne constitue pas une preuve. Si des doutes persistent, il ne faut pas hésiter à signaler toute présence suspecte à la gendarmerie. Ou contacter la mairie pour savoir si des démarchages sont en cours.

Une réglementation au cas par cas

La vente des calendriers en porte à porte n'est pas réglementée mais les villes peuvent les interdire. Ce qui est le cas de la Mairie de Paris pour les agents municipaux. Cela comprend les éboueurs, les égoutiers et toutes les sociétés privées assurant la collecte des déchets sur Paris. La Mairie invite les Parisiens à «éconduire les agents, ou personnes usurpant ce titre, qui se présenteraient à leur domicile pour demande des étrennes». Elle se base sur un avis préfectoral du 2 décembre 1955 qui est toujours en vigueur.

Seuls les facteurs peuvent présenter leurs calendriers sans autorisation spécifique de leurs services ou de la Mairie. Ils achètent eux-mêmes les calendriers à des imprimeries. Chaque facteur fait son «petit business» .

Quant aux pompiers ils ne vendent pas leurs calendriers mais ils les proposent comme une «offrande». Le don n'est pas obligatoire mais il est déductible des impôts à partir de 10 euros. Les pompiers délivrent alors un reçu fiscal. La police ne vend pas de calendrier et il en est de même pour les agents des eaux, d'électricité ou de gaz.