RETOUR


Lettre de motivation : les dix erreurs qui gâchent tout

par Pierre Berthet le 22-03-2017


Lettre de motivation : les dix erreurs qui gâchent tout


mardi 21 mars 2017 15:57 - L'hôtellerie - restauration





(1)


 Envoyer par email

75 - Paris Certains recruteurs attachent beaucoup d'importance au contenu de la lettre, qu'il ne faut donc pas négliger.

Veillez à vous relire ou à vous faire relire.
Contenu cohérent et vivant, zéro faute d'orthographe, mise en page impeccable : le CV était parfait. Malheureusement, beaucoup de candidats ont tendance à bâcler la lettre de motivation qui l'accompagne, alors que celle-ci fait partie intégrante d'une candidature. Ils ont tort : si certains recruteurs ne s'y attardent pas, d'autres en revanche y attachent beaucoup d'importance. 
Ainsi, lorsque vous rédigerez la vôtre, tâchez de ne jamais commettre ces dix erreurs :

- Une lettre de motivation au mauvais format : si elle est trop courte, le recruteur le prendra mal. Trop longue, il aura tendance à piquer du nez. Restez donc sur le format classique d'une page.

- Omettre de s'adresser à la personne stipulée dans l'annonce : jugé 
au mieux comme de l'inattention, au pire comme de la maladresse, soyez extrêmement vigilant sur ce point.

- Une lettre datée d'il y a six mois : hum… comment dire ? Dommage, ça n'aurait pas dû arriver.

- Des fautes d'orthographe à la pelle : inutile de préciser que c'est très mal vu !

- Une mise en page fantaisiste : savoir découper les paragraphes, c'est prouver que l'on structure sa pensée. Aérer son propos, c'est montrer qu'on a les idées claires. Aligner un texte, c'est afficher son perfectionnisme.

- Le manque de formule de politesse : si cela peut sembler désuet, ces formules marquent pourtant votre considération à l'égard du recruteur. C'est bien le minimum que vous lui devez, lui qui épluche depuis des heures des centaines de candidatures.

- Avancer des qualités et compétences sans les prouver : si on peut tout à fait affirmer sans fausse modestie que l'on possède certains atouts, il faut en revanche les étayer par des exemples précis. Les employeurs veulent du concret !

- N'avoir qu'une seule lettre type pour toutes vos candidatures : grossière erreur, immédiatement décelable par un recruteur. Ce dernier saura apprécier une lettre de motivation personnalisée.

- Se survendre : cela vous fera immanquablement passer pour un prétentieux. Tâchez de rester humble et é
vitez les formules excessives. 

- Mentir : c'est évidemment rédhibitoire. On met en valeur son parcours, on ne déforme pas la réalité à son avantage. D'ailleurs, chez un recruteur qui a de l'expérience, ce genre d'erreur se décèle assez rapidement lors de l'entretien d'embauche. Mieux vaut rester soi-même. 


Mylène Sacksick