RETOUR


Dépannage à domicile : artisants tenus d'afficher tarifs Internet

par webmaster le 31-03-2017

Dépannage à domicile : les artisans tenus d'afficher leurs tarifs sur Internet

  • Par
  • Mis à jour
  • Publié
Dépannage à domicile : les artisans tenus d

 


À partir de ce samedi, les professionnels qui interviennent au domicile des particuliers, comme les plombiers ou les serruriers, vont devoir afficher leurs tarifs sur internet. Une mesure destinée à éviter les arnaques, nombreuses dans ce domaine.

Face à la multiplication des plaintes, les autorités ont décidé de mettre les bouchées doubles pour lutter contre les escroqueries des dépannages à domicile. Dernière mesure en date: à partir de ce samedi, les professionnels intervenant au domicile des particuliers pour des travaux, comme les plombiers ou les serruriers, devront obligatoirement afficher leurs tarifs sur internet, s'ils ont un site, selon un arrêté paru récemmment au Journal officiel.

» Une campagne pour en finir avec les arnaques du dépannage à domicile

Toutes les informations concernant le taux horaire de main-d'œuvre, les modalités de décompte du temps estimé, les prix des prestations forfaitaires, les frais de déplacement, ou le caractère gratuit ou payant du devis, qui devaient déjà être pour la plupart communiquées au consommateur avant toute prestation, «doivent également être aisément accessibles sur tout espace de communication en ligne dédié au professionnel», indique le texte. L'arrêté, prévoit par ailleurs qu'avant le début des travaux, les professionnels devront remettre au client un document détaillé où devront figurer les informations auparavant précisées dans les documents appelés «ordre de réparation» et «devis». «Malheureusement, ça ne va pas régler les principaux problèmes du secteur. Un bon nombre d'arnaqueurs font fi de toutes ces règles, comme ils font fi de toutes les règles légales depuis bon nombre d'années», prévient Nicolas Godefroy, responsable juridique à l'UFC Que Choisir, sur RTL. L'association privilégie plutôt la mise en place d'une «liste blanche des professionnels» répertoriant des artisans de confiance.

9000 plaintes par an

Avec près de 9000 procédures par an, le dépannage à domicile constitue l'un des premiers postes de plaintes reçues par la Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF). Les infractions relevées au cours des dernières enquêtes sont nombreuses et «d'une gravité particulière», constate la DGCCRF: «des manquements à l'obligation d'information précontractuelle, des infractions aux règles encadrant le démarchage à domicile, des publicités trompeuses voire des pratiques commerciales agressives ou des abus de faiblesse».

» Doyouno, une application pour éviter les arnaques des petits travaux

L'imagination des aigrefins semble en effet sans limite et dépasse désormais largement les traditionnels publicités qui envahissent nos boîtes aux lettres. Ils se sont mis depuis belle lurette à l'heure des nouvelles technologies et sévissent également sur la toile. Désormais, là aussi, ils vont donc devoir annoncer la couleur. Reste que, bien souvent, les sites sont basés à l'étranger et les escrocs bien difficiles à pister. Sur internet aussi, la prudence reste la mère de toutes les vertus.