RETOUR


La robotisation du travail: quels impacts pour notre société ?

par webmaster le 03-05-2017

La robotisation du travail : quels impacts pour notre société ?

De nombreuses tâches manuelles ainsi qu’intellectuelles sont désormais réalisables par des machines. Les innovations scientifiques restructurent non seulement le marché du travail, mais transforment également l’ensemble de nos relations professionnelles, et même personnelles. Parce que la société suit l’évolution de la science et des progrès technologiques, l’apparition de nouveaux robots humanoïdes, bien que récente, annonce une transformation du monde dans lequel nous vivons. Cela dit, celle-ci n’est pas forcément à craindre !

Un monde du travail transformé

Les chiffres de l’IFR (International Federation of Robotics) nous permettent de prendre conscience du véritable changement structurel de l’emploi : en 2018, plus de 1,3 millions de robots industriels seront actifs dans le monde! Alors que robotisation dans le monde de l’automobile lors de ces dernières décennies s’est apparentée à une véritable révolution, c’est désormais dans de nombreuses industries que l’image traditionnelle du travail ouvrier à la chaîne a disparu. À titre d’exemple, l’entreprise chinoise Foxconn a remplacé la moitié de ses 110 000 travailleurs par des machines innovantes en mai dernier. Bien qu’à court terme, la hausse du chômage en soit une des conséquences, la robotisation dynamise le processus global d’innovation, tant au niveau global qu’au niveau individuel, et le nombre d’emplois liés à la robotique ne cesse de croître. Par ailleurs, l’IFR a publié une étude selon laquelle la robotisation du travail, accroissant la productivité des entreprises, stimulerait ainsi la demande et donc la demande de travail dans les secteurs concernés.

Une réduction du travail domestique                                               

Que ce soit l’invention du robot aspirateur Rooba, du frigidaire intelligent ou du robot Asymo qui sait décapsuler des bouteilles, notre travail ménager ne fait que s’alléger. Après les produits électroménagers qui ont participé à l’émancipation de la femme dans les années 60, la robotisation pourrait désormais libérer l’ensemble du ménage des corvées chronophages, nous accordant plus de temps à d’autres activités. D’autres robots comme le robot japonais Nao ou Pepper, qui lui sait danser, serrer la main et reconnaître les émotions, peuvent remédier à des problèmes de solitude auxquels les personnes âgées ou certaines personnes isolées connaissent. Ces derniers dont d’ailleurs déjà présents dans certains maisons de retraite, notamment en région parisienne. Les robots incarneraient alors une extension à  famille, des sortes de pièces rapportées à notre société humaine.

Une société plus en sécurité ?

La Darpa (le département de la défense américaine) travaille actuellement sur un robot à usage militaire. Cela signifie qu’un jour, certaines professions militaires dangereuses pour les hommes pourraient bien être effectuées par des robots soldats. Ces derniers participeraient ainsi à la défense et à la sécurité de notre société. En somme, la robotisation du travail, si elle demeure maitrisée, ne serait pas que néfaste pour le développement de notre société !

One thought on “La robotisa