RETOUR


L'importance de la pause déjeuner en France et en Europe

par webmaster le 09-05-2017

L'importance de la pause déjeuner en France et en Europe

En Espagne, la pause déjeuner est traditionellement précédée de tapas. Une pratique qui ne se fait toutefois guère plus qu


L'Hexagone est le pays de la « pause déj », d'après le sondage d'Edenred réalisé auprès de 2500 salariés dans quatorze pays.

Dans le monde, la France se caractérise comme le pays où l'on prend le temps de déjeuner, selon l'enquête «Quel est votre repas idéal?» d'Edenred menée auprès de 2 500 salariés dans 14 pays à travers le monde. Près d'un Français sur deux consacre plus de 45 minutes à sa pause du midi. Celle-ci est ainsi plus importante que celle du dîner, que seulement 38% des personnes interrogées dans l'Hexagone prennent en trois quarts d'heure. S'ils s'accordent du temps pour le déjeuner, c'est aussi parce qu'ils aiment sortir du bureau et aller dans un restaurant ou une brasserie - où ils choisissent volontiers la formule entrée-plat-dessert. Plus de trois quarts d'entre eux témoignent s'y rendre plus d'une fois par semaine au travail.

La pause du déjeuner est ainsi considérée comme un moment de détente primordial qui fait partie intégrante de l'art de vivre. C'est aussi une part conséquente consacrée du budget puisqu'à peine plus d'un quart des Français apportent leur nourriture de la maison. Ils apprécient de plus les bons produits et particulièrement ceux qui sont biologiques (près d'un tiers d'entre eux prennent en compte les labels issus de l'agriculture biologique dans le cadre de leurs achats alimentaires).

Comment déjeune-t-on dans le reste de l'Europe?

Dans certaines cultures, prendre une pause à midi revient à perdre son temps. C'est le cas pour nos voisins britanniques, qui préfèrent opter pour une formule sandwich/salade prise sur le pouce (entre dix et trente minutes en moyenne). Le prix est leur préoccupation majeure, aussi optent-ils souvent pour le panier pique-nique.

À l'inverse, les Tchèques, bien qu'ils ne consacrent guère plus de temps à la pause du déjeuner, la prennent très volontiers au restaurant: 84% d'entre eux y vont au moins une fois par semaine sur les jours de travail, à noter que dans 97% des cas, ils ne peuvent pas déjeuner sur le lieu de travail.

Même constat pour la Grèce, où la lunch box tient le rôle du restaurant. En Italie, en revanche, on prend le temps de déjeuner et on y met aussi le prix: les critères régissant les courses sont la fraîcheur des produits et la composition avant les préoccupations économiques.

C'est aussi le cas de la Pologne, où, cependant, les sondés cuisinent encore régulièrement à la maison et amènent souvent des plats préparés.

L'intégralité du sondage «What is your ideal meal» (en pdf)