RETOUR


5 astuces pour trouver un job à l'étranger

par webmaster le 30-05-2017

5 astuces pour trouver un job à l'étranger


mardi 30 mai 2017 09:46 - L'hôtellerie - restauration










75 - Paris Avec la saison estivale, les opportunités sont nombreuses pour tenter sa chance hors de nos frontières.

Trouver le job de ses rêves hors des frontières nécessite de s'y prendre bien à l'avance
Se perfectionner dans une langue étrangère, ajouter une ligne sur son CV, élargir son réseau et ses amitiés, gagner un peu d'argent : avec l'été qui approche, l'idée de trouver du travail hors des frontières colle parfaitement avec vos envies d'indépendance. Ça tombe bien : le secteur du tourisme regorge d'offres aux quatre coins du monde ! Clubs de vacances, campings, parcs d'attractions, restaurants, hôtels… Tous cherchent du personnel de réception et de restauration pour la saison estivale.

Reste que vous ne savez comment vous y prendre. Première démarche à engager rapidement : se renseigner sur les formalités administratives pour travailler hors de l'Hexagone. Souvent, passeport et carte d'identité suffisent pour les pays membres de l'Union européenne (hormis la Roumanie et la Bulgarie). Mais hors Europe, il vous faudra obtenir un visa, sésame indispensable. Dans tous les cas, prenez vos renseignements en France, auprès du consulat de votre pays de destination.

Deuxième astuce : frapper aux bonnes portes et se renseigner sur la situation locale du marché de l'emploi. Internet sera votre première ressource.


S'informer sur les conditions de travail

Parmi les nombreux sites spécialisés en la matière, pensez à la rubrique Emploi du site www.lhotellerie-restauration.fr, qui propose un nombre incalculable de pistes dans le monde entier. Vous pouvez également vous renseigner auprès du Pôle emploi international (www.eei.com.fr) ou de l'Union des Français à l'étranger (www.ufe.org).

Troisième astuce : modifier son CV pour qu'il colle aux codes du pays visé. S'il s'agit d'un pays européen, il n'y aura pas grand chose à modifier, si ce n'est évidemment de le faire traduire. En revanche, si c'est un pays anglo-saxon, pensez par exemple à ajouter une rubrique 'Références', contenant les coordonnées d'au moins deux personnes pouvant vous recommander. Généralement, il s'agit d'un ancien professeur ou d'un ex-employeur. En revanche, l'âge, le sexe, le statut familial et même la photo sont prohibés sur un CV aux États-Unis, en Grande-Bretagne et au Canada.

Quatrième astuce : n'oubliez pas de bien vous informer en amont sur les conditions de travail, les horaires et les salaires pratiqués, pour ne pas avoir de mauvaises surprises à l'arrivée. 

Dernier conseil : cherchez rapidement un logement (généralement une auberge de jeunesse ou une colocation), pensez à souscrire des assurances complémentaires (assurance rapatriement notamment) et à ouvrir un compte dans une banque internationale. Après cela, il ne fait guère de doute que vous êtes fin prêt pour l'aventure !


Mylène Sacksick