RETOUR


Les voyageurs d'affaires préféreraient technologie aux humains

par webmaster le 16-08-2017

Les voyageurs d'affaires préféreraient la technologie aux humains


mercredi 16 août 2017 15:36 - L'hôtellerie - restauration



Une étude d'Egencia, la filière BtoB d'Expedia, pointe les attentes des clients business qui souhaitent davantage d'autonomie dans la gestion de leurs voyages.

© Egencia
Les voyageurs d'affaires préfèrent l'humain pour la résolution de problèmes

Les voyages d'affaires créent des attentes différentes des voyages d'agrément. Les clients business se tournent plus volontiers vers les technologies lors de leurs déplacements professionnels car elles les rendent plus productifs. 66 % d'entre eux souhaiteraient pouvoir réserver et gérer leur voyage depuis n'importe quel appareil. En faisant leur réservation, mais aussi leur check-in, voire l'édition de leur clé de chambre sur mobile, ils gagnent un temps précieux sur un agenda parfois serré.

Les contacts humains qu'ils ont à l'hôtel sont pour eux une surcharge désagréable, puisque répétitive en fonction de la fréquence de leurs déplacements. 50 % des répondants de l'étude éviteraient l'interaction humaine s'ils le pouvaient, à moins de rencontrer un problème.

Ainsi, 56 % de ces voyageurs souhaiteraient que plus d'outils liés à leur séjour d'affaires soient accessibles sur leur mobile. 'Nous sommes à un tournant du voyage d'affaires. Les attentes des voyageurs d'affaires sont plus fortes que jamais : ils veulent avoir accès aux informations de façon instantanée et aux outils de gestion sur chacun de leurs appareils, tout en opérant de manière autonome', explique Rob Greyber, président d'Egencia.

C'est dans cette veine que de grands groupes hôteliers comme Louvre Hotels Group ont développé un parcours 100 % digitalisé, quelle que soit la gamme de l'hôtel. Limiter les points de friction et réduire les contraintes du séjour constituent le défi des hôtels en quête de fidélisation. 



Vanessa Guerrier-Buisine
 



 En complément :
 Comment communiquer avec les voyageurs 'bleisure' ?
 Le voyageur d'affaires long séjour: quel profil, quelles attentes?