RETOUR


Pollution liée plastique: le restaurateur étoilé Mauro Colagreco

par webmaster le 13-08-2018

Pollution liée au plastique : pour le restaurateur étoilé Mauro Colagreco, les chefs doivent 'participer au changement'

VERBATIM - Le chef deux étoiles Mauro Colagreco voudrait se détacher des produits en plastique omniprésents dans l'agrochimie.

Le chef Mauro Colagreco dans son restaurant à Menton.
Le chef Mauro Colagreco dans son restaurant à Menton. (S

Le plastique est partout et dans notre alimentation aussi. Pour le chef deux étoiles Mauro Colagreco qui officie au Mirazur de Menton (Côte d'Azur), c'est notre 'addiction au pétrole qu'il faut traiter aujourd'hui radicalement'. Le cuisinier italo-argentin voudrait se détacher des produits en plastique omniprésents dans l'agrochimie. Sa solution : cultiver ses propres légumes et fruits en permaculture ou bien privilégier les petits producteurs. En tant que professionnel de l'alimentation, il estime aussi qu'il est de sa responsabilité que 'd'éduquer les jeunes'.

Lire aussi - La secrétaire d'Etat Brune Poirson : 'Nous allons déployer un bonus-malus sur le plastique recyclable'

'Nous avons construit une addiction au pétrole qu'il faut traiter aujourd'hui radicalement, car tout se dégrade très vite et on ne peut plus attendre. Le pétrole a envahi nos vies, sous forme d'essence mais aussi de produits en plastique. Notre agriculture est devenue bien trop dépendante de l'agrochimie. Il faut nous désintoxiquer. Avant, on se soignait à travers notre alimentation et, maintenant, nous devons nous soigner à cause de ce que nous mangeons. Depuis plusieurs années, au restaurant, nous faisons des efforts pour limiter notre consommation de plastique.

Advertising
Ouverture dans 1
adikteev

Nous, les chefs, nous devons participer au changement des mentalités

Nous produisons nos propres légumes en perma­culture et ce que nous ne pouvons pas cultiver, nous l'achetons auprès de petits producteurs dont les produits n'ont pas la même empreinte carbone que ce qui vient de Paris. C'est un travail de tous les jours. Les restaurants sont un maillon important de la chaîne alimentaire et de grands pollueurs. Nous, les chefs, nous devons participer au changement des mentalités et éduquer les jeunes qui rejoignent nos établissements.'