RETOUR


Européennes, Brexit, élections... Evènements actu.Intle. 2019

par webmaster le 30-12-2018

Européennes, Brexit, élections... Les événements de l'actualité internationale de 2019

Entre le Brexit et les multiples élections présidentielles, l'actualité sera bien remplie lors des mois à venir. Focus sur les événements majeurs de 2019. L'année 2019 débute dans peu de temps et son actualité s'annonce déjà riche. De l'Amérique du Sud à l'Europe en passant par l'Afrique, petit tour d'horizon de l'actualité qui va ponctuer les prochains mois.

Brexit, le Royaume-Uni dit au revoir à l'UE  Le divorce approche à grands pas. Le 29 mars, les Britanniques ne feront plus partie de l'Union européenne. Si les députés votent en faveur de l'accord sur le Brexit négocié par Theresa May avec les 27 membres de l'UE, la sortie se fera en douceur. Une période de transition, durant laquelle le Royaume-Uni continuera d'appliquer les règles européennes, est prévue jusqu'au 31 décembre. La forte opposition entre les députés eurosceptiques et pro-UE pourrait faire capoter le projet de sortie. Theresa May a reporté le vote à janvier, espérant recueillir plus de soutiens. Si elle n'y parvient pas, la possibilité de sortie sans accord, appelée hard Brexit (littéralement «le Brexit dur»), deviendrait de plus en plus tangible.

? L'extrême droite en embuscade pour les élections européennes  Après une année 2018 sans scrutin national, les Français retrouveront les urnes en 2019. À la fin du mois de mai, avec les 27 autres membres de l'UE, ils voteront pour les élections européennes afin d'élire les députés qui siégeront pour une durée de 5 ans au Parlement européen. En 2014, le FN était arrivé premier avec près de 25% des voix. D'après un récent sondage, le RN, nouveau nom du parti de Marine Le Pen, arriverait en tête au mois de mai prochain avec 24% des voix devant La REM (18%) et Les Républicains (11%). Une élection où la montée des extrêmes risque d'être l'enjeu majeur partout en Europe.

Des élections présidentielles importantes en Amérique latine  Plusieurs pays d'Amérique du Sud vont être concernés par des élections présidentielles, à commencer par la Bolivie. En fonction depuis 2006, Evo Morales a déjà annoncé qu'il tenterait de briguer un quatrième mandat pour garantir la «stabilité» de son pays. Les Argentins seront également amenés à se rendre aux urnes au mois d'octobre. Le président actuel Mauricio Macri, qui se dit prêt à se représenter, a vu sa cote de popularité baisser ces derniers mois. L'Uruguay élira également le successeur de Tabarez lors de la prochaine année.

Des centaines de millions d'Africains dans les urnes  Pays le plus peuplé d'Afrique et première économie du continent, le Nigeria (191 millions d'habitants) renouvelle en février son président et son Parlement. Le président Muhammadu Buhari, au pouvoir depuis 2015, va tenter de se faire réélire. Il avait dû démentir en décembre dernier des rumeurs répandues sur les réseaux sociaux, insinuant qu'il était mort et qu'il avait été remplacé par un clone. Au Sénégal, c'est Macky Sall, l'actuel président, qui va également tenter de prolonger son mandat à la tête de l'État en février. Face à lui, un nouveau venu, Ousmane Sonko, figure montante de la politique sénégalaise. Les principaux adversaires de Macky Sall, Khalifa Sall et Karim Wade, risquent de ne pas pouvoir concourir en raison de leurs ennuis avec la justice. L'Algérie, enfin, devrait élire son nouveau président en avril prochain. Des doutes subsistent sur l'état de santé d'Abdelaziz Bouteflika, victime d'un Accident vasculaire cérébral (AVC) en 2013. L'hypothèse d'un report des élections a été évoquée en décembre.

? Des élections également attendues en Europe  L'Ukraine doit élire son nouveau président en mars. Petro Porochenko, actuel chef de l'État, est candidat à sa propre succession et devrait affronter plusieurs opposants. Parmi eux, Michel Terestchenko, un Français de 64 ans, descendant d'une famille de la noblesse impériale russe. C'est d'ailleurs Porochenko qui a accordé à l'homme d'affaires la nationalité ukrainienne en 2015.

Des élections régionales sont également prévues en Allemagne, dans le Brandebourg, la Saxe et la Thuringe. Trois régions où l'image de la chancelière Angela Merkel a pris un coup, favorisant l'expansion de l'AfD, un parti d'extrême droite. Le nouveau président du groupe parlementaire CDU, parti de la chancelière, en Saxe, n'a d'ailleurs pas exclu une alliance avec l‘AfD après ces élections. «Vous n'obtiendrez pas de moi un non formel», a-t-il assuré sur les ondes de la radio locale, MDR Sachsen, en septembre.

Des événements historiques à Cuba et au Japon  Le 30 avril 2019 sera un jour historique pour le Japon. L’empereur. Une première depuis plus de deux siècles et l'abdication de Kokaku en 1817. Akihito avait annoncé sa décision de quitter le trône en août 2016. «Je suis aujourd'hui en bonne santé. Cependant, quand je vois ma forme décliner progressivement, je m'inquiète de la difficulté à remplir mes fonctions en tant que symbole de l'État», avait indiqué l'homme aujourd'hui âgé de 85 ans. C'est son fils Naruhito qui lui succédera au lendemain de son départ, après 30 ans à la tête du Japon.

Le 24 février, les Cubains se prononceront sur le projet de nouvelle Constitution via un référendum organisé par le gouvernement. Quatre grands changements sont proposés: la reconnaissance de la propriété privée et de l'économie de marché, la création des postes de premier ministre et de président - auparavant, le chef de l'État était le président du Conseil d'État - avec un mandat présidentiel de 5 ans, renouvelable une seule fois, et, enfin, l'abandon de la référence à la «société communiste». Le mariage homosexuel devait être inscrit dans la nouvelle constitution mais a finalement été retiré en décembre, face à l'opposition d'une majorité de citoyens consultés à ce sujet.

Un anniversaire symbole de la paix  Enfin, l'année 2019 marquera les 100 ans du traité de Versailles . C'est au sein du Palais des Glaces que l'Allemagne a signé un traité de paix avec les Alliés, le 28 juin 1919, scellant la fin de la Première Guerre mondiale. À l'issue de ce traité l'Allemagne a perdu certains de ses territoires, dont l'Alsace et la Moselle. La célébration de cet anniversaire marquera la fin des commémorations de la Grande guerre commencée en 2014, avec les 100 ans du début du conflit.


La rédaction vous conseille