RETOUR


Sept conseils avant de s'expatrier

par webmaster le 01-04-2019

Sept conseils avant de s'expatrier

Emploi - lundi 1 avril 2019 16:42 - L'Hôtellerie -restauration

Job, démarches administratives, hébergement… Pour éviter galères et désillusions, préparez bien votre expatriation avant de tout plaquer.



S
© iStock
S'expatrier n'est pas un long fleuve tranquille. Anticipez bien votre départ.


? D’abord, trouvez un job !

Impensable de partir sans emploi, sans compter que peu de pays vous accepteraient de toute façon. Commencez donc par vous renseigner auprès de votre entreprise pour savoir si une mobilité à l’international est possible. Autrement, compulsez les sites dédiés aux expatriés, ainsi que Pôle emploi international et les annonces déposées sur L’Hôtellerie Restauration.


? Faites une liste

Préparer son départ, c’est entreprendre l’ensemble des démarches administratives nécessaires. Incontournable, le site du ministère des Affaires étrangères et du Développement international : www.diplomatie.gouv.fr. Pensez aussi aux ambassades, à l’Union des Français à l’étranger, ou encore à la CCI internationale.


? Réaliser un budget

S’expatrier, c’est parfois augmenter son niveau de vie. La question du budget minimum à prévoir mérite que l’on s’y attarde, a fortiori si l’on part en famille.


? Zoom sur les conditions de travail

Horaires, congés payés, temps de travail hebdomadaire… Profondément différentes d’un pays à l’autre, les conditions de travail seront passées au crible avant de signer son contrat de travail.


? Et les enfants ?

Garde des plus petits, scolarisation, nounou après l’école : la vie quotidienne des enfants sera à prendre en compte pour bien vivre votre expatriation. Certains documents seront indispensables pour faire sa vie à l’étranger. Parmi ceux-ci, le livret de famille, l’extrait d’acte de mariage (ou de Pacs), les dossiers scolaires ou encore le certificat de radiation de l’école des enfants.


? Gérez votre logement pendant votre absence

Que faire de son appartement en France, si vous partez loin ? Si vous êtes propriétaire, vous pouvez vendre votre bien (et ainsi être exonéré de l’éventuel prélèvement d’impôts sur la plus-value réalisée). Vous pouvez aussi le louer pour le retrouver à votre retour. Tout dépend de vos revenus, de vos besoins financiers et de vos aspirations.


? Pensez au retour

Idéalement, il faudrait penser au retour avant même de quitter le territoire. Cela vous aidera à affiner votre projet et à régler certaines démarches administratives (logement, visa, etc.), qui diffèrent selon la durée de l’expatriation.

#Expatriation


Mylène Sacksick