RETOUR


Les casinos français tirent la langue

par webmaster le 31-01-2015

Les casinos français tirent la langue

Par AFP, publié le

Des machines à sous. [Jean-Philippe Ksiazek / AFP/Archives]

 Les syndicats des casinos de France ont confirmé mercredi la baisse de 2,6% de l'activité du secteur en 2014 annoncée par l'AFP la veille.


Le produit brut des jeux (PBJ, différence entre les mises des joueurs et leurs gains) a reculé de 2,6% à 2,123 milliards d'euros pour les 198 casinos comptabilisés sur l'exercice 2014 (1er novembre 2013-31 octobre 2014), selon un communiqué commun de Casinos de France et du Syndicat des casinos modernes de France.

L'activité globale des casinos n'a cessé de reculer au cours des dernières années, faisant les frais de la crise et d'une réglementation plus contraignante qu'autrefois (cigarettes interdites dans les salles, contrôles d'identité pour l'accès aux casinos...).

'A périmètre comparable, quatre casinos nouveaux (Fréjus, Larmor-Plage, Fort-Mahon et Casteljaloux) étant pris en compte en totalité cette année, contre une seule fermeture (Cauterets), la régression du PBJ est de -3,5%', souligne le communiqué des syndicats.

Dans le détail, le produit des machines à sous, qui assure près de 90% des revenus du secteur, a baissé de 3,1% à 1,9 milliard d'euros.A l'inverse, les jeux de table sont en progression de 2,4% à 223,2 millions d'euros, 'grâce aux nouvelles formes électroniques de ces jeux'.

En effet, si les jeux traditionnels ont cédé du terrain (-14%), les formes électroniques, qui évitent aux joueurs d'avoir à affronter le côté un peu impressionnant des tables classiques, connaissent un réel engouement et attirent une clientèle nouvelle dans les casinos - comme pour la roulette anglaise par exemple.

Les revenus des jeux électroniques ont ainsi plus que doublé en un an, passant de 19,5 millions d'euros en 2013 à 49,6 millions en 2014, selon les chiffres du secteur. Fin janvier 2015, la France compte 199 casinos en activité.