RETOUR


Eclipse solaire 20 mars: comment réseau ,compenser Soleil ?

par webmaster le 15-03-2015

Eclipse solaire du 20 mars : comment le réseau d'électricité va compenser le manque de Soleil

Créé : 13-03-2015 - Le Figaro.fr
ENERGIE - S'il est très peu probable qu'une grosse panne d'électricité ne touche l'Europe lors de l'éclipse solaire du 20 mars, le défi pour compenser le manque de production photovoltaïque est bien réel. Metronews vous explique le dispositif mis en place.


? Le défi de l'éclipse solaire du 20 mars
Cette éclipse solaire n'a rien d'exceptionnel, d'autant plus qu'elle ne sera que partielle. La vraie nouveauté par rapport à l'éclipse de 1999, c'est qu'en 16 ans, les pays européens ont effectué un virage écologique important et que la part de l'énergie solaire s'est nettement accrue. En 1999, la production photovoltaïque d'électricité était cent fois moins développée en Europe, indique le RTE (Réseau français de transport d’électricité). En cas de grand soleil le 20 mars  - ce qui est la tendance actuelle -, il se pourrait qu'il faille compenser jusqu'à 34?000 mégawatts d'électricité photovoltaïque en Europe. C'est l'équivalent de la moitié de la consommation française, ou la production de 34 réacteurs nucléaires. Mais il ne faut pas paniquer pour autant.

? 1re mesure?: accroître la réserve d'électricité
L'électricité ne se stocke pas mais les pays gardent toujours une petite marge de sécurité de surproduction pour s'assurer que la production sera au moins équivalente à la consommation. En France, elle est en moyenne de 1?000 mégawatts. Le 20 mars, elle passera pendant quelques heures à 1?500, voire 1?700 mégawatts. En Allemagne, la marge sera de 8?000 MW, contre 5?000 MW en temps normal.

? 2e mesure?: mobiliser des moyens de production supplémentaires
Le photovoltaïque produira nettement moins pendant 3 heures?? Qu'à cela ne tienne, d'autres moyens de production existent. La difficulté est qu'il faut pouvoir les enclencher très vite. En effet, une éclipse solaire correspond à un coucher et un lever de Soleil en accéléré (environ six fois plus rapide). Il faut donc pouvoir compenser le manque de production dans un laps de temps très court. Pour cela, ce sont les centrales hydrauliques (barrages dans les Alpes et dans les Pyrénées mais aussi en Italie et en Espagne, par exemple) qui entreront en action, indique le RTE. Elles sont prêtes à produire en quinze minutes et s'arrêtent quasi instantanément.

? 3e mesure?: suspendre les opérations de maintenance
Aux interconnexions aux frontières, tout travail sur les câbles et installations électriques sera arrêté le temps de l'événement. Le but est de ne pas gêner les échanges possibles d'un pays à l'autre en cas de secours nécessaires. Nul n'est à l'abri d'un pépin, même si le risque est faible. Il l'est notamment en France où seulement 2?000 mégawatts sont 'menacés' en France par l'éclipse solaire. Le chiffre est nettement plus important en Allemagne (17?000 MW) et en Italie (7?000 MW) où le parc photovoltaïque est plus iconsidérable.

? Le risque est européen
Si le black-out (panne généralisée et subite du système) est extrêmement peu probable, il pourrait y avoir des difficultés locales. Cela pourrait provoquer des mesures de délestage (coupures ciblées pour ne pas faire 'tomber' tout le réseau). Quoi qu'il en soit, une coordination en temps réel de l'ensemble des réseaux électriques européens sera en place le 20 mars. Et, même si un problème dans un pays pourrait avoir un impact dans un autre Etat de l'Union, un plan a été pensé et mis en place depuis un an pour que cela ne se produise pas.

EN SAVOIR +
>> Non, il n'y aura pas de panne électrique majeure en Europe le 20 mars
>> Où regarder l'éclipse solaire du 20 mars dans les meilleures conditions??
>> Nos conseils pour observer l'éclipse sans se faire mal aux yeux
>> Notre dossier complet sur l'éclipse solaire
Florence Santrot
metronews.fr