RETOUR


Etude OCDE. : évolution économique de la France

par Pierre Berthet le 24-04-2015

Enseignement et formation professionnelle


L’OCDE publie une étude sur l’évolution de la situation économique de la France et
préconise un certain nombre de propositions pour améliorer la compétition. Certaines d’entre
elles concernent la formation initiale et la formation continue notamment celles de niveau V.
Il est regretté que l’enseignement professionnel et l’apprentissage continuent à avoir une
mauvaise image auprès des familles.

Parmi les pistes évoquées pour restaurer la compétitivité
économique, l’OCDE recommande une amélioration de la qualité des formations pour ceux
qui en ont le plus besoin, c’est-à-dire les élèves de la formation initiale secondaire. Pour
atteindre cet objectif, il faut attirer des enseignants ayant de grandes qualités pédagogiques,
notamment issus du monde économique, dans les lycées professionnels et disposer de tuteurs
en entreprises plus qualifiés et dont l’action soit reconnue. Enseignants et tuteurs pourraient
ainsi assurer des liens plus étroits entre expérience pratique et concepts théoriques.

Il est
nécessaire de conserver un niveau de qualité équivalente à celle des formations générales dans
les matières comme le français ou les mathématiques pour tenir compte des évolutions
technologiques et faciliter les adaptations ou reconversions ultérieures. En conséquence, une
offre de formation de rattrapages doit être mise en place au moyen d’une aide personnalisée et
de séquences de mise à niveau.

L’étude préconise de développer le système envisagé
d’assurance qualité pour les organismes de formation, notamment à travers la certification , de
veiller à ce que les Régions disposent de la capacité et du financement nécessaires pour
coordonner le nouveau service d’orientation des candidats à une formation professionnelle
pour les aider dans leur choix.


Études économiques de l'OCDE : France 2015. Éditions OCDE. Paris