RETOUR


Milan 2015-Exposition universelle:

par webmaster le 01-05-2015

INTERVIEW L'événement s'ouvre ce 1er mai avec pour thème «Nourrir la planète, énergie pour la vie»...

Milan 2015: «L'Exposition universelle doit s'employer à assurer la survie de l'humanité», explique un historien

Milan accueille la nouvelle Exposition universelle
Milan accueille la nouvelle Exposition universelle - Luca Bruno/AP/SIPA

Propos recueillis par Clio Weickert

Alors que débute l'Exposition universelle de Milan ce vendredi, avec pour thème «Nourrir la planète, énergie pour la vie», les réels intérêts et enjeux de ce type de manifestations peuvent poser questions. D'autant que cet événement milanais ne fait pas l'unanimité et est fortement critiqué. A quoi sert une exposition universelle? Pour cela, Gérard Denizeau, historien de l'art et spécialiste du sujet, a répondu aux questions de 20 Minutes

Quels sont les enjeux originels des expositions universelles?

Il faut tout simplement regarder leurs intitulés. La toute première, à Londres en 1851, s'appelait la «Grande exposition des travaux d'industries de toutes les nations» («Great Exhibition of the Works of Industry of all Nations»). Il existait déjà une multitude de petites expositions à cette époque et ils ont eu l’idée d'en créer une seule, qui serait universelle. Le but étant de vendre les produits les plus modernes sur les marchés européens et d'Amérique du Nord.

La suivante, à Paris en 1855, on a intégré l'agriculture et les beaux-arts avec cette idée fondamentale et prémonitoire que les arts font partie de la puissance et du rayonnement d'un pays. Tous ont alors voulu montrer ce qui se faisait de mieux artistiquement. 

Enfin, en 1867, on a nommé cet événement «exposition universelle», englobant tous ces domaines.

Culturellement, l'Exposition universelle a-t-elle encore un sens?

Il y a eu une mutation. L’Exposition universelle c’est théoriquement tout ce qu’il y a de plus moderne. Mais à l'heure d’Internet, l’urgence et l’importance de ces expos ne sont plus les mêmes. Et, depuis quelques années, on se tourne beaucoup plus vers la technologie que vers les arts. Enfin, depuis Hanovre en 2000, les enjeux se portent vers les problèmes de nécessité, d'écologie, l’eau, la nourriture... 

Quel est l’intérêt aujourd’hui pour un pays d'organiser une expo universelle ?

Le principal intérêt me semble d’être le théâtre d’un forum mondial où l’on discute de vrais problèmes. Il ne doit plus s'agir de se montrer mais de s'employer à assurer la survie de l’humanité. Ce pays organisateur accepte de faire d’énormes dépenses, cela coûte très cher, mais ça lui donne une position morale dans le monde qui est très forte. Il est le pays qui essaye de réunir les autres pour organiser ce forum mondial.