RETOUR


Les Français sont plus accros mails qu'aux réseaux sociaux

par webmaster le 18-12-2015

Les Français sont plus accros à leurs mails qu'aux réseaux sociaux

CHRONIQUE - Les Français sont accros aux mails... même s'ils ne les lisent pas. Chaque jour, Quentin Périnel, journaliste au Figaro, décrypte votre (sur)vie au bureau dans la chronique Open space

Retrouvez chaque jour la chronique Open Space dans la matinale de Radio Classique, à 6h52. Vous pouvez aussi la suivre sur Twitter: @quentinperinel et Facebook.

Je vous propose d'analyser une petite musique que j‘appellerais la symphonie n°21 pour iPhone. Une symphonie qui varie en fonction des différents sons qui s'échappent de votre smartphone, et qui sont joués par vos SMS, vos applications, vos alertes push, par vos réveils… Bref, par tous ces sons qui composent cette symphonie qui rythme votre journée du matin jusqu'au soir. Une symphonie qui ne s'estompe qu'à la nuit tombée… Si toutefois vous prenez la peine d'activer le mode silencieux… Avant de vous réveiller le lendemain matin en douceur avec le concerto pour piano n°21 de Mozart - l'un de mes morceaux préférés!- par exemple. Évidemment votre iPhone n'égalera jamais Mozart. Mais parmi les sons de votre iPhone, il en est UN qui revient plus souvent que les autres… et qui traduit l'obsession des français pour une fonctionnalité en particulier, qui est d'ailleurs loin d'être révolutionnaire.

Il s'agit de votre boîte mail. Ni plus ni moins. 52,4% des français se disent plus accrocs à leur boîte mail qu'aux réseaux sociaux, selon une nouvelle étude réalisée par Zebaz Smart Data que nous dévoilons. Cette étude dit aussi que 63,8% des français déclarent consulter leur boîte mail plusieurs fois par heure, que ce soit sur leur ordinateur ou leur smartphone. De mon côté c'est une grosse dizaine de fois par heure, tout écran confondu. Il va donc très sérieusement falloir que je pense à consulter mon psy. Je me suis aussi testé durant une journée de RTT, durant laquelle j'ai laissé négligemment mon iPhone jouer sa symphonie en toute liberté, sans l'interrompre. Résultat, au milieu de dizaines de notifications sans intérêt (mais que je continue à recevoir, évidemment, sans jamais les consulter) 178 mails non lus dans ma boîte de réception.

Les ai-je lus pour autant? Que nenni. C'est d'ailleurs un des points essentiels de l'étude de Zebaz Smart Data. La moitié des sondés avouent qu'ils lisent à peine 5 mails sur 10. Dès lors qu'il y a un hic dans l'objet, une faute d'orthographe, ou que le nom de la personne qui nous écrit est inconnue au bataillon ou que c'est le prénom d'une ex, pas de pitié! On supprime. Personnellement j'ai beaucoup de mal avec les objets écrit en GRAS ou bien quand je constate qu'un mail commence par «comme convenu au téléphone». Je suis toujours persuadé que c'est faux. Ça m'irrite énormément.