RETOUR


Corée, Argentine, Pérou, les nouvelles influences en cuisine

par webmaster le 29-08-2016

Corée, Argentine, Pérou : Les nouvelles influences en cuisine

Cf. 26 août 2016 - L'hôtellerie- restauration

Ces destnations lointaines donnent le ton en matière de gastronomie.


En matière de tendances gastronomiques, les destinations exotiques ont le vent en poupe. Dernières en date : la Corée, le Pérou et l'Argentine. De nouveaux paradigmes que l'on doit à de jeunes entrepreneurs laissant parler leur culture culinaire jusque là assez peu représentée sur le territoire hexagonal. La cuisine, comme le reste (musique, cinéma, mode…), n'a pas échappé pas à la déferlante 'hallyu' - vague culturelle coréenne - qui s'abat sur le monde depuis quelques saisons. Longtemps cantonnés aux mets classiques tels le bibimbap (plat populaire à base de riz, de boeuf, de légumes sautés et d'oeuf) ou le barbecue, les palais français se délectent désormais de spécialités moins connues grâce à de nouveaux concepts de restauration qui n'hésitent pas à ériger en star d'autres plats du pays. Comme le mandoo, ravioli farci de kimchi, de légumes et de boeuf, chez Mandoobar (Paris, VIIIe), ou le yangnyeom, poulet pané frit à la coréenne enrobé de sauce épicée, chez Hero (Paris, IIe).

 

Ceviches et empanadas

L'Amérique du Sud est l'autre destination culinaire phare de ces dernières saisons. Notamment le Pérou, consacrée meilleure destination gastronomique en 2015, et ses ceviches, plats de poisson cru mariné. Léger, frais, facile à décliner, cette spécialité s'affirme comme le nouveau sushi et les tables qui lui sont dédiées - exotiquement nommées cevicherias – se multiplient dans la capitale : La Cevicheria, Máncora, 1K… Il inspire même au-delà, en variantes des tartares et carpaccios de poissons : Bertrand Grébaut en propose à la carte de son restaurant Clamato, Alain Ducasse a imaginé un volet 'tout cru' dédié aux poissons pour sa nouvelle brasserie des Halles, Champeaux, Yves Camdeborde le décline à la carte de son Avant-Comptoir de la mer… 

Mais on ne saurait cantonner la gastronomie péruvienne au ceviche. Pour preuve : Gaston Acurio, le chef-star péruvien, fait découvrir au Manko, resto-cabaret inauguré au printemps dernier dans la capitale, les autres succès de cette cuisine fortement métissée (caceroles de riz ou de boeuf sautés au wok, grillades au four à braise…).

Tout droit venus d'Argentine, les empanadas, petits chaussons de pâte fourrés d'une garniture plus ou moins typique (jambon-mozzarrela, veggie, maïs-crème, aubergines au gouda…) n'en finissent plus de séduire. De nombreuses ambassades dédiées ont vu le jour ces derniers mois : L'Empanaderia by The Asado Club, Che Truck, Manduca, Patuco… Aussi faciles à préparer qu'à déguster, et donc compatibles avec les concepts de street-food, ils devraient s'affirmer comme l'une des tendances de fond de la restauration nomade... 

http://www.lhotellerie-restauration.fr/Nimg/photo-defaut.gif
Julie Gerbet