Cette année, les citoyens se rendront aux urnes pour désigner le prochain président le 23 avril et le 7 mai.

Un calendrier qui n’a pas toujours été celui-ci, et qui correspond à la mort du président Pompidou. Ce dernier est en effet décédé le 2 avril 1974, alors qu’il était encore le chef de l’Etat. Il a été remplacé par le président du Sénat, Alain Poher, chargé d’organiser une nouvelle élection.

A lire aussi : Présidentielle 2017 : qui sont les candidats ?

Car la Constitution rend obligatoire la désignation d’un nouveau président sous vingt à trente-cinq jours après que le poste est devenu vacant. Le scrutin a donc été organisé entre la mi-avril et début mai.

Ce n’était pas le premier décalage de ce type sous la Ve République. La première élection au suffrage universel direct s’était tenue en décembre 1965. Mais la démission de Charles de Gaulle, le 27 avril 1969, avait conduit à élire son successeur en juin.