RETOUR


Choisir sa formation : en alternance, à distance, ou, continue

par webmaster le 28-06-2017

Choisir sa formation : en alternance, à distance ou continue ?


mercredi 28 juin 2017 10:45 - L'hôtellerie -restauration








 

La formation initiale s'effectue exclusivement dans le cadre des lycées hôteliers ou à l'université. Les lycéens et étudiants suivent un cursus dans un cadre éducatif. La formation en alternance, répandue en hôtellerie-restauration, associe études dans un centre de formation et périodes en entreprise.

© Thinkstock


? En alternance

La formation en alternance comporte un volet théorique et une dimension pratique. Les élèves ou étudiants suivent des cours auprès d'enseignants-formateurs et se forment parallèlement en entreprise.

Quelles sont les différentes formules ?

• Le contrat d'apprentissage

Le contrat d'apprentissage s'adresse aux jeunes âgés de 16 à 25 ans et jusqu'à trente ans dans certaines régions. Il permet d'obtenir une qualification professionnelle ainsi qu'un diplôme.

L'apprenti bénéficie d'un contrat de travail et donc d'une rémunération comprise entre 25 et 78 % du smic. Elle est calculée en fonction de l'âge et du niveau d'études. La formation est comprise dans le temps de travail. Elle peut se faire du CAP au master. Les contrats d'apprentissage sont financés par les régions.

• Le contrat de professionnalisation

Le contrat de professionnalisation s'adresse aux jeunes âgés de 16 à 25 ans et aux demandeurs d'emploi de plus de 26 ans. Il permet d'obtenir une qualification professionnelle ainsi qu'un diplôme.

Les jeunes de moins de 26 ans bénéficiaires de ce contrat reçoivent une rémunération comprise entre 55 et 80 % du smic. Elle est calculée en fonction de l'âge et du niveau d'études. La formation est comprise dans le temps de travail. Pour un salarié de plus de 26 ans, la rémunération est au moins égale au smic. Le temps de présence en entreprise est plus important mais le coût à la charge de l'employeur est supérieur, ce qui limite le recours à ces contrats. Ils sont financés par la formation professionnelle. Le Fafih est l'organisme qui finance ces contrats dans la branche des hôtels-restaurants.

• Quelles sont les formations possibles ?

• Certificat d'aptitude professionnelle (CAP).
• Bac pro.
• Certificat de qualification professionnelle (CQP).
• BTS.
• Licence professionnelle.
• Master et MBA.

• Le stage en alternance

Lorsqu'une personne suit une formation par alternance, elle peut se former en entreprise grâce à des stages. La différence essentielle est que le bénéficiaire ne peut pas prétendre à une rémunération aussi importante que dans le cadre d'un contrat d'apprentissage ou de professionnalisation. La durée de stage est limitée à six mois.



? À distance

Les personnes qui ne peuvent pas se déplacer dans un centre de formation peuvent suivre une formation à distance. Elle peut prendre plusieurs formes :

• par téléphone : conversation avec un anglophone (ou autres exercices) pour parfaire ses connaissances linguistiques, par exemple ;

• par CD ou DVD : des tests peuvent être prévus pour valider le niveau de compréhension avant de passer à un niveau supérieur ;

• par l'intranet : des outils sont mis en ligne en interne par certains groupes hôteliers, ou par des centres de formation qui ont conclu des accords avec des entreprises hôtelières.

Les élèves, les étudiants et les professionnels peuvent-ils suivre une formation à distance ?

Oui, le Centre national d'études à distance (Cned) dispense par exemple certaines formations en hôtellerie-restauration : www.cned.fr.



? Continue

La formation continue permet de se former tout au long de sa vie professionnelle. De nombreuses possibilités existent :

• le contrat de professionnalisation, pour les jeunes de moins de 26 ans ou les demandeurs d'emploi ;

• la période de professionnalisation, pour les salariés ayant besoin d'approfondissement, d'actualisation ou d'acquisition de nouvelles compétences ;

• le congé individuel de formation (CIF), pour les salariés souhaitant une formation de longue durée ;

•  le compte personnel de formation (CPF), pour les salariés souhaitant choisir eux-mêmes une formation de courte durée ;

• la validation des acquis de l'expérience (VAE), pour les salariés souhaitant obtenir un diplôme ;

• le bilan de compétences, pour les salariés ayant besoin de faire le point sur leurs compétences afin d'élaborer un projet professionnel ou de suivre une formation spécifique.


Jean-Philippe Barret
 

Plus d'informations sur le contrat d'apprentissage et de professionnalisation
• Fiches pratiques éditées par le site du ministère du Travail 

• Simuler le montant du salaire : www.alternance.emploi.gouv.fr 

• Blog des Experts 'Droit du travail en CHR : modèles de contrat et paie inclus'



 En complément :
 Orientation scolaire et formations pour adultes en CHR