RETOUR


Nos conseils avant de prendre la route des vacances

par webmaster le 30-06-2017

Nos conseils avant de prendre la route des vacances

SECURITE - A la veille de partir en vacances en voiture, quelques contrôles et précautions s'imposent. Il en va du bien-être et de la sécurité des personnes transportées.

Mieux vaut prévenir que guérir. En vertu de ce vieil adage, nous ne saurions trop vous recommander de procéder à une check-list complète avant de prendre la route des vacances. En négligeant cette précaution élémentaire, l'automobiliste s'expose, lui et sa famille, à moult désagréments dont celui de rester en panne sur le bord de la route, voire d'être victime d'un accident.

Une voiture révisée

Premier conseil, mieux vaut partir avec une voiture révisée. Les manuels des constructeurs rappellent que les révisions doivent être effectuées au moins une fois l'an. À défaut, le contrôle technique, qui doit être réalisé tous les deux ans dès lors que le véhicule a plus de quatre ans, oblige à un bilan complet qui signalera d'éventuelles anomalies.

Contrôler les niveaux

Si votre véhicule est régulièrement contrôlé, cela ne vous dispense pas d'une petite check-list à effectuer avant le grand départ. Pour partir l'esprit serein, il va falloir soulever le capot et s'armer du manuel de bord pour procéder à la vérification de tous les niveaux: huile moteur, liquide de freins et de refroidissement. Sans oublier celui du liquide de lave-glace, indispensable pour nettoyer le pare-brise des insectes qui s'y seront écrasés.

Des pneus bien gonflés

Plus important, l'éclatement d'un pneumatique sur autoroute est souvent dû à un sous-gonflage. Un pneu sous-gonflé éclate à cause de la surchauffe engendrée par sa déformation. A contrario, on ne risque absolument rien à rouler sur gonflé, sinon à diminuer le confort. L'idéal est donc de vérifier la pression à froid et de choisir celle préconisée pour un roulage en charge, généralement majorée de 0,2 à 0,3 bar. N'oubliez pas de vérifier celle de la roue de secours. Quand vous en avez une...

Gilet et triangles embarqués

Même bien entretenue, une voiture peut toujours tomber en panne. La législation impose d'emporter un triangle de signalisation et un ou deux gilets de sécurité qui doivent se trouver à bord du véhicule afin d'être immédiatement accessibles en cas d'immobilisation. Un décret, paru en mars 2013, maintient l'obligation de posséder un éthylotest mais supprime la sanction en cas de défaut de possession. Nous en profitons pour rappeler une évidence, vous devez être en possession des papiers du véhicule: carte grise et attestation d'assurance.

Quelques outils

On ne s'improvise pas garagiste, mais il est rageant de devoir rester sur le bord de la route quand il aurait suffi d'avoir quelques outils sous la main pour pouvoir repartir. Pensez donc à emporter un outil multifonctions de type Leatherman, un rouleau d'adhésif renforcé et des fusibles. Plus important, la plupart des voitures étant désormais livrées sans roue de secours, mieux vaut prévoir une bombe anti crevaison et un kit réparation pour pneu tubeless. Nous vous conseillons aussi d'emporter une trousse de premiers secours.

Pas de surcharge

La masse que vous avez le droit d'embarquer, autrement dit la quantité de bagages, est limitée par le PTAC (poids total en charge) mentionné sur la carte grise à la rubrique F2. Pour ne pas dégrader le comportement de votre automobile, placez les valises les plus lourdes dans le fond du coffre. Si le coffre est plein, positionnez les derniers sacs au pied des sièges arrière mais jamais sur la plage arrière. En cas de choc, ils se transformeraient en projectiles et viendraient heurter la tête des passagers.

Des enfants correctement attachés

Les sièges auto et autres rehausseurs de siège sont non seulement indispensables mais ils doivent être parfaitement arrimés à l'automobile. Un système d'ancrage automatique de type Isofix, compatible avec la plupart des voitures récentes, facilitera grandement l'installation et garantira son efficacité. Si rouler de nuit ne vous dérange pas, les enfants trouveront le temps moins long. Sinon, prévoir les livres et les jeux vidéo qui sauront les occuper.

Une pause toutes les 2 heures

Avant même que les premiers signes de fatigue ne surviennent, les spécialistes conseillent de faire une pause toutes les deux heures. La somnolence est l'une des principales causes de mortalité sur autoroute et, d'autant plus fréquente que l'utilisation d'un régulateur de vitesse incite le conducteur à relâcher son attention. Cette pause est aussi l'occasion de permettre à toute la famille de s'aérer et de se dégourdir les jambes.

Assistant d'aide à la conduite

L'usage d'un avertisseur de radar permet, outre de ne pas risquer de perdre bêtement un point sur son permis pour un dépassement même minime de la limitation de vitesse, de rester informer des conditions de circulation. Les avertisseurs communautaires tels que le Coyote et Wikango, ainsi que certaines applications pour smartphone dont Waze, renseignent en temps réel le conducteur de tous les événements qui pourraient le surprendre: accident, voiture immobilisée, présence d'animal ou d'objet sur la chaussée. Un bon investissement.

La rédaction vous conseille

http://i.f1g.fr/media/ext/55x55/plus.lefigaro.fr/sites/default/files/imagecache/Petite/pictures/picture-60942.jpgThierry Etienne