RETOUR


Enseignement supérieur: En finir avec tirage au sort et échec...

par Pierre Berthet le 27-10-2017


Enseignement supérieur. En finir avec tirage au sort et échec ....

Cf.  Il ne faut pas leurrer les étudiants'  L'OBS  N° 2764- 26/ 10/ 2017.

Par Gurvan Le Guellec et Véronique Radier.

La minstre de l'Enseignement supérieur Frédérique Vidal expose les pistes du gouvernement pour en finir avec le tirage au sort et l'échec massif à l'issue de la première année.

' Est-il socialement acceptable de mettre six ans à obtenir son premier diplôme ?'

Parmi ses pistes de réflexion . Frédérique Vidal l'a répété. Elle ne remettra pas en cause le principe de libre accès aux études supérieures. Mais proposera (prescrira ?) des accompagnements aux élèves les plus fragiles ne disposant pas de prérequis attendus. Sous quelle forme ? Plusieurs pistes sont explorées.

. - La licence en quatre ans a été lancée de manière expérimentale à Nantes cette année. Elle permet aux bacs pro et technologiques d'avancer à leur rythme en suivant des cours de méthodologie, de maths ou de français pendant leur première année.

.- Des terminales modulaires. Programmée par Jean - Michel Blanquer pour 2021, la nouvelle architecture du baccalauréat pourrait faire disparaître la séparation entre filières générales et technologiques. Le ministre plaide pour un lycée modulaire, permettant aux élèves de choisir leurs cours afin de préparer aux mieux leur entrée dans le supérieur.

. - Les MOOC au lycée.  Un consensus se dégage pour repenser les dispositifs d'orientation dans le secondaire. L'idée serait de travailler  le plus en amont possible sur le projet des élèves et d'amener les conseils de classe à prescrire des remises à niveau, si nécessaire.