RETOUR


la consommation de vin augmente avec la taille des verres

par webmaster le 19-12-2017

La consommation de vin augmente avec la taille des verres

En Angleterre, le volume des verres de vin a été multiplié par six depuis le début du 18e siècle. La consommation de vin a suivi. Simple hasard ou conséquence ?

Plusieurs études l’ont déjà montré: la taille de l’assiette influence la quantité de nourriture ingérée. Existe-t-il un tel lien entre la taille des verres et la consommation de vin? «C’est possible», répondent des chercheurs de l’université de Cambridge qui, pour la première fois, se sont penchés sur la question. Leur étude vient d’être publiée dans l’édition de Noël du British Médical Journal (BMJ) , un numéro qui concentre des travaux insolites. Celle-ci montre que le volume moyen des verres de vin en Angleterre a été multiplié par 6 entre 1700 et 2017. Une augmentation corrélée à la consommation de vin, qui n’a cessé de progresser dans le pays, en particulier au 20e siècle.

Les scientifiques ont commencé par mesurer la contenance de plus de 400 verres à vin, fabriqués entre 1700 et nos jours. Au cours de cette période, le volume moyen des verres est passé progressivement de 70 à 450 millilitres. Tout au long du 18e siècle, la taille des verres est restée assez modeste. Selon les chercheurs cette stagnation s’explique par la «taxe sur le verre», un impôt introduit en 1746 en Angleterre qui prélevait aux fabricants une somme proportionnelle au poids de verre vendu. Cette taxe a été abolie en 1845. La taille des verres a alors réellement commencé à augmenter, avant de connaître une hausse fulgurante depuis les années 1990. Quant à la consommation de vin, elle a été multipliée par 8 depuis le début des années 1960.

» LIRE AUSSI - Quel est l’impact des excès ponctuels d’alcool sur le cœur?

Prix abordable et publicité

Les chercheurs se gardent toutefois de faire de leurs résultats une généralité. «Nous ne savons pas si les verres que nous avons choisis sont représentatifs de leur époque», expliquent-ils, en soulignant qu’ils n’ont pas pu obtenir les données de vente concernant ces verres. «Nous ne savons pas non plus si les tendances que nous observons en Angleterre se vérifient dans d’autres pays.»

En outre, les chercheurs ne se risquent pas non plus à établir formellement un lien de causalité. «Nous ne pouvons pas affirmer que la hausse de la consommation de vin en Angleterre est due à l’augmentation de la taille du verre, mettent en garde les chercheurs. Nous ne pouvons pas dire non plus que la réduction de la taille des verres permettrait de faire diminuer la consommation d’alcool. Mais nos observations attirent toutefois l’attention sur une question qui doit être davantage étudiée.»

» LIRE AUSSI - Alcoolémie: quelle limite le corps peut-il supporter?

D’autres facteurs ont également joué un rôle dans l’augmentation de la consommation de vin, comme le soulignent les scientifiques. Des prix plus bas, une disponibilité en supermarché ainsi que la publicité ont largement contribué à ce phénomène.

En Angleterre, le vin est généralement servi dans des verres de 250 millilitres, soit le tiers du volume d’une bouteille standard et un cinquième de la quantité maximale recommandée par semaine. Les petits verres de 125 millilitres sont le plus souvent absents des cartes des restaurants et des bars. En conclusion, les auteurs de l’étude proposent de réglementer la taille des verres et d’encourager les producteurs de vin à diversifier la taille de leurs bouteilles.