RETOUR


Choisir sa formation : voie générale, techno, professionnelle

par Pierre Berthet le 11-05-2018

Choisir sa formation : voie générale, technologique ou professionnelle


vendredi 11 mai 2018 11:06 - L'hôtellerie - restauration



À la fin de la 3e, les jeunes sont confrontés à un choix stratégique essentiel. Les voies générale et technologique correspondent à l'entrée au lycée dans une seconde de détermination qui permet à l'élève de tester ses préférences pour choisir ensuite entre un bac général (L, ES, S) ou technologique (STHR). La voie professionnelle permet quant à elle d'obtenir un bac pro en trois ans.

© Thinkstock
 

La voie générale

La voie générale débouche sur le bac général, qui est un diplôme de l'Éducation nationale de niveau IV. Le lycéen n'a aucune formation sectorielle. Pour intégrer une filière professionnelle, la plupart des jeunes effectuent ensuite une année de mise à niveau (MAN). En hôtellerie-restauration, elle prépare les bacheliers qui n'ont pas suivi de formation dans ce domaine à intégrer un BTS. L'enseignement est centré sur la cuisine, le service au restaurant, l'hébergement et la gestion de l'entreprise.

 

La voie technologique

La voie technologique débouche sur le bac sciences et technologies de l'hôtellerie et de la restauration (STHR), diplôme de l'Éducation nationale de niveau IV. Le bac STHR vise à la formation de généralistes dans le domaine de l'hôtellerie-restauration ayant vocation à poursuivre des études. Il s'inscrit dans un déroulement d'études conduisant à des BTS du secteur hôtellerie-tourisme. Ce diplôme est polyvalent avec des enseignements dans les matières générales (français, deux langues, mathématiques, gestion, sciences appliquées...) et technologiques (restaurant, cuisine et hébergement). La part des travaux pratiques a été réduite. Le lycéen suit une formation initiale avec de courtes périodes de stage.

 

La voie professionnelle

La voie professionnelle débouche sur plusieurs diplômes: le CAP (deux ans après la 3e) et le bac professionnel (trois ans après la 3e). Ils ont pour objectif l'insertion sur le marché du travail, mais une spécialisation peut être envisagée sous la forme d'une mention complémentaire ou éventuellement par la poursuite des études.

 

La voie de l'enseignement supérieur

L'enseignement supérieur correspond au niveau de formation post-bac. Il est accessible après obtention d'un bac technologique, professionnel ou général. En hôtellerie-restauration, les diplômes de l'enseignement supérieur sont le BTS, la licence professionnelle, le master, le MBA ainsi que certains diplômes comme le Bachelor, délivrés par des écoles spécialisées en hôtellerie-restauration.



Jean-Philippe Barret
 

La licence professionnelle

C'est un diplôme conçu par les universités, accessible soit après un bac + 2 sous statut d'étudiant ou d'apprenti, soit en formation continue, soit par la validation des acquis. De nombreuses licences professionnelles existent dans le domaine de l'hôtellerie-restauration.

 

Le master

C'est un diplôme bac + 5 des universités, accessible soit après un bac + 3 ou + 4 sous statut d'étudiant ou d'apprenti, soit en formation continue, soit par la validation des acquis. En formation initiale, les masters sont le plus souvent réservés aux étudiants en licence générale.

 

Le MBA

Un Master of Business Administration (MBA) s'adresse aux étudiants bac + 5 et aux cadres en entreprise (MBA à temps plein ou partiel). On parle d'executive MBA quand le diplôme est réservé à ceux ayant déjà eu une activité professionnelle. Selon les écoles, la durée varie : trois ans y compris les stages, tandis que d'autres imposent une ancienneté professionnelle de cinq à sept ans.





 En complément :
 Orientation scolaire et formations pour adultes en CHR