RETOUR


Philippe François : En plus formation, il faut faire de l'éducation

par Pierre Berthet le 27-08-2018

Philippe François : 'En plus de la formation, il faut faire de l'éducation'


lundi 27 août 2018 15:06 - L'Hôtellerie - restauration



Paris (75) L'Association mondiale pour la formation hôtelière et touristique (Amforht) s'apprête à souffler ses 50 bougies. L'occasion pour son président, Philippe François, de créer une nouvelle dynamique pour cette rentrée.

© DR
Philippe François invite les universités, écoles et lycées hôteliers à s'associer aux 50 ans de l'Amforht.
L'Hôtellerie Restauration : Quel est le programme de l'Amforht pour cette rentrée ?

Philippe François : Le thème sur lequel nous planchons est la complémentarité entre éducation et formation. Car les deux notions ne sont pas synonymes. Si nous avons l'habitude de transmettre nos techniques - qui relèvent de la formation -, en revanche nous parlons moins d'éducation, mot derrière laquelle je mets la biodiversité, le changement climatique, le gaspillage alimentaire, le tri des déchets, la sécurité… Ce sont des sujets importants, or ils ne font l'objet d'aucun programme d'enseignement dans les écoles et les lycées hôteliers. L'éducation, c'est aussi sensibiliser les jeunes au fait que l'entreprise n'est pas qu'un lieu de contrainte et de hiérarchie, c'est aussi un lieu de partage et de culture. On y fait des échanges extraordinaires, avec la possibilité d'exprimer toute sa créativité. Faire de l'éducation, c'est revenir à des valeurs sociétales. D'ailleurs, accueillir des voyageurs, des touristes ou une clientèle d'affaires relève de la responsabilité sociétale d'un hôtelier ou d'un restaurateur.

La sécurité est un thème désormais bien ancré dans les priorités de l'Amforht. Comment former et informer sur ce sujet ?

En effet, il faut parler de sécurité dans les écoles et les lycées hôteliers : que fait-on en cas de catastrophe naturelle, d'inondation ou d'attentat ? C'est de l'éducation citoyenne et celle-ci devrait se faire de façon spontanée de la part des enseignants. À l'instar de donner les clés pour communiquer avec les autres dans une équipe, éviter la pénibilité ou les risques de chute dans une cuisine…

2019 sera l'année des 50 ans de l'Amforht. Qu'avez-vous prévu pour cet anniversaire ?


Nous avons prévu d'organiser notre prochain forum international à Paris au printemps 2019, avec des rencontres, des ateliers, un dîner de gala, notre assemblée générale annuelle, la visite d'un monument... Nous sommes encore en train de définir un message fédérateur à véhiculer au-delà de nos frontières, sachant que depuis 2017, nous sommes partenaires des Nations unies. Nous avons donc la possibilité de saisir l'ONU, lui poser des questions sur l'éducation et l'emploi dans le secteur du tourisme, de l'hôtellerie, de la restauration. Enfin, nous voulons profiter de cet anniversaire pour organiser, en amont du forum, une journée de visites d'écoles et de lycées hôteliers à Paris, bien sûr, mais aussi à travers la France. Tous les établissements et universités qui souhaitent s'associer à nos 50 ans peuvent d'ores et déjà me contacter !
#amforht #philippefrancois #rentree2018