RETOUR

Déconfinement : ce qui sera en département, rouge, vert ?

par webmaster le 30-04-2020

Déconfinement : qui sera en département rouge, qui sera en vert?

Le Premier ministre a indiqué que le déconfinement se ferait sur certains points de façon différente entre les départements où le virus ne circule pas et ceux encore touchés par l'épidémie. Dès jeudi, le dispositif sera mis en place.

Le 11 mai, la France sera divisée en deux : il y aura des départements en 'rouge' et des départements en 'vert'. 'Il est logique que, tout en gardant la plus extrême prudence, nous proposions un cadre de déconfinement adapté aux réalités locales de l'Hexagone comme de l'Outre-Mer', a fait savoir Edouard Philippe en présentant son plan mardi à l'Assemblée nationale. Le déconfinement sera donc 'progressif' et différent 'selon les territoires', a précisé le Premier ministre, en faisant cette distinction entre une 'catégorie disons 'rouge'', correspondant à une 'circulation élevée' du virus, et une catégorie en 'vert', avec une 'circulation limitée'. Voici ce que l'on sait pour l'heure de ce nouveau dispositif.

Lire aussi - Ecole, masques, zones rouges... Edouard Philippe dévoile comment la France va se déconfiner

Rouge ou vert? Trois critères pour le savoir

Le Premier ministre a communiqué les 'trois ensembles de critères permettant d'identifier les départements où le déconfinement doit prendre une forme plus stricte'. Ceux-ci ont été établis par la Direction générale de la Santé, dirigée par Jérôme Salomon, et l'agence nationale Santé Publique France. Seront départements rouges : 

  • Soit ceux où 'le taux de cas nouveaux dans la population sur une période de sept jours, reste élevé, ce qui montrerait que la circulation du virus reste active'.
  • Soit ceux où 'les capacités hospitalières régionales en réanimation restent tendues'.
  • Soit ceux où 'le système local de tests et de détection des cas contacts ne soit pas suffisamment prêt'.

Telle que formulé par Edouard Philippe, il suffira donc de répondre à l'un de ces trois critères pour être classé dans la catégorie rouge. Les départements ne répondant à aucun de ces points seront en vert. Mais il reste à connaître la définition précise de ces trois points : à quel niveau sera établi le 'taux de cas nouveaux élevé'? A partir de quel taux d'occupation un service de réanimation est-il considéré comme 'tendu'? Et comment seront jugés les départements pas encore 'prêts' à détecter et isoler les futurs contaminés? Les autorités devront le préciser ces prochains jours. 

Les grands ensembles peuvent toutefois être devinés puisque, depuis le début de l'épidémie, l'Ouest de la France est resté relativement épargné à la différence de la région Grand Est, de l'Ile-de-France et dans une moindre mesure des régions Hauts-de-France et Auvergne-Rhône-Alpes. Le nombre de patients actuellement en réanimation est ainsi inférieur à 1.000 dans toute une moitié du pays allant de la Normandie à l'Occitanie.

Voici les cartes du gouvernement au 27 avril sur le nombre de personnes actuellement en réanimation, celles hospitalisées et celles détectées posit...

Voici les cartes du gouvernement au 27 avril sur le nombre de personnes actuellement en réanimation, celles hospitalisées et celles détectées positives en laboratoire (chiffres du 22 avril).

(Gouvernement/SPF)

Le dispositif mis en place dès jeudi

L'attribution des couleurs sera effective 'à compter de jeudi', a dit le Premier ministre, en évoquant les points quotidiens relatifs à l'évolution de l'épidémie faits par Jérôme Salomon. 'Le Directeur général de la santé présentera tous les soirs la carte avec ces résultats, département par département. Cette carte guidera ainsi chaque département dans la préparation du 11 mai', a ajouté le chef de gouvernement.

Un département d'abord classé rouge pourra toutefois voir sa situation s'améliorer d'ici à la date du déconfinement : les indicateurs seront en effet 'cristallisés le [jeudi] 7 mai' pour déterminer la carte du 11 mai.

Des différences entre départements rouges et verts pour l'heure peu nombreuses

Sur ce plan, Edouard Philippe a été moins précis. Dans son discours d'une heure, il n'a évoqué qu'à deux reprises une situation qui serait différente en fonction des départements rouges et verts. 

  • Les collèges, 'en commençant par la 6ème et la 5ème', commenceront à rouvrir le 18 mai 'seulement dans les départements où la circulation du virus est très faible', a-t-il dit, donc ceux qui seront considérés en vert.
  • 'Les parcs et jardins, si essentiels à l’équilibre de vie en ville, ne pourront ouvrir que dans les départements où le virus ne circule pas de façon active', a-t-il ensuite déclaré. Avant d'enchaîner sur la réouverture des plages qui n'interviendrait pas avant le 1er juin, mais sans que l'on sache si celle-ci se faisait en fonction d'une distinction entre départements du littoral en rouge ou en vert.

Pour le reste, le déconfinement à compter du 11 mai s'annonce identique partout sur le territoire, avec la réouverture des entreprises et des commerces qui avaient dû fermer ; celle des écoles primaires et des crèches ; la fermeture maintenue des bars, restaurants, cinémas, musées ou théâtres ; ou l'interdiction des rassemblements de plus de 10 personnes.