RETOUR

Exclusif. Piège ...Le SOS restaurateurs qui se disent sur la paille

par webmaster le 13-12-2020

EXCLUSIF. Piège, Alléno, Gagnaire, Constant... Le SOS des restaurateurs qui se disent 'sur la paille'

 12 décembre 2020  Charlotte Langrand  Le Journal du Dimanche.

Réunis par Jean-François Piège, une vingtaine de grands acteurs de la gastronomie française lancent un cri d'alarme dans le JDD. Jeudi, une vingtaine de cuisiniers –?étoilés ou bistrotiers?– et producteurs ont pris la pose pour le JDD devant le restaurant Marcore à Paris. (Dimitri Coste) Ils se disent 'sur la paille', au sens propre comme au figuré. Devant eux, des bottes de foin et des cageots de légumes ont été posés à même le bitume parisien. Jeudi, une vingtaine de cuisiniers –?étoilés ou bistrotiers?– et producteurs ont pris la pose pour le JDD devant le restaurant Marcore à Paris. Yves Camdeborde, Yannick Alléno, Pierre Gagnaire (représentant aussi Olivier Roellinger), Adeline Grattard, Stéphane Jégo, Amandine Chaignot, Christian Constant ou encore David Toutain ont répondu à l'appel du chef Jean-François Piège. Visages fermés et sourires absents, en veste blanche, ils veulent expliquer aux pouvoirs publics à quel point leur situation est critique?: 'La profession est au bout du rouleau', glisse Piège, avant d'ajouter, ému?: 'Nous laisser dans cette situation, c'est nous tuer.'

Des aides insuffisantes face aux coûts incompressibles Tandis que la fermeture administrative de leurs établissements est prévue au moins jusqu'au 20?janvier et que le Conseil d'État a rejeté cette semaine une demande de réouverture exprimée par l'Union des métiers et des industries de l'hôtellerie (Umih), les chefs estiment ne plus pouvoir tenir plus longtemps?: 'C'est un cauchemar, ça fait huit mois que nous détruisons notre trésorerie, poursuit le chef du Grand Restaurant à Paris. L'addition est trop lourde, les charges à régler chaque mois trop importantes pour passer cette crise. Le 'quoi qu'il en coûte' nous coûte surtout à nous. ….